Ouvrir un club dans les vieux bâtiments de l’aéroport Tegel, un projet qui peut paraître un peu fou. Mais à Berlin, là où la municipalité aide financièrement les clubs de la ville, plus rien ne nous étonne. La capitale européenne de la techno n’en finira jamais de nous surprendre.  

Avec la prochaine ouverture de l’aéroport de Berlin-Brandenburg, une question se pose : que faire du vieil aéroport Tegel-Berlin ? Plusieurs propositions ont été exposées pour assurer un avenir à ce lieu. La Commission des Clubs de Berlin doit prochainement visiter les lieux. Ils envisagent notamment l’idée de créer un club ou un festival techno à la place de la tour de contrôle, des hangars et des terminaux. Imaginez la chose, perchés à plusieurs dizaines de mètres surplombant des carcasses et autres décors.

Un projet qui ne fait pas l’unanimité

Même si l’idée d’avoir un nouveau club ou festival techno à la place d’un aéroport peut intéresser beaucoup de monde, le projet est loin d’être accepté par l’ensemble de la population berlinoise. Un référendum avait notamment été proposé à la population l’an dernier et le « Non » à la fermeture de l’aéroport Tegel l’avait emporté à 60%. Les raisons ? Le futur aéroport de Berlin Brandenburg ne semble pas assez grand pour accueillir un flux conséquent de voyageur chaque jour. Il semble donc important de garder les deux en activités pour satisfaire tous les voyageurs transitant par la capitale allemande.
De plus, la construction du nouvel aéroport, qualifié par les habitants comme un « interminable fiasco » a pris beaucoup de retard et a déjà coûté 403€ en impôts supplémentaires aux habitants locaux. Raison de plus pour vouloir garder les deux aéroports fonctionels. Danser ou voyager, les habitants ont fait leur choix.

Un décor 100% aérien pour le prochain club techno de Berlin ? Bienvenue à Tegel.

De son côté, la mairie de Berlin a aussi de beaux projets pour réhabiliter les vieux bâtiments de l’aéroport. Elle a notamment l’idée de mettre en place un campus technologique appelé Urban Tech. 20.000 employés pourraient être hébergés par ce projet, ainsi que de nombreuses entreprises et startups.
La perspective de le transformer en lieu de divertissement avec différents clubs fait aussi partie des projets de la mairie, principalement car l’université de sciences appliquées Beuth-Hochschule et ses 5.000 étudiants se trouvent juste à côté. Un spot idéal pour écouter Nils Frahm et sa techno expérimentale posé sur le tarmac.

Pour le moment, l’avenir de l’aéroport Berlin-Tegel est encore très incertain. Avec les retards qu’ont prit les travaux du nouveau hub international, seul le temps pourra nous dire ce que Berlin-Tegel va devenir.

Les 200 membres de la Commissions des clubs de Berlin vont prochainement visiter les lieux afin d’analyser les possibilités qui s’offrent à eux. A cette question d’un club ou festival techno dans les hangars de l’aéroport, Phillip Bouteiller, chef de projet de l’aéroport, indiquait que « ’c’est tout à fait envisageable« . On garde donc espoir, on pourra peut-être bientôt aller taper du pied dans les hangars de l’aéroport Tegel. Affaire à suivre…