Ses playlists sur Soundcloud font un carton dans la communauté de la house music. Il a joué à l’Imaginarium Festival en juin dernier. Artiste aux influences multiples, il a fondé le Blog des Pépites Musicales. Entretien avec le prometteur frangi.

happeero : BPM, quésaco ?

frangi : BPM c’est les initiales du Blog des Pépites Musicales. C’est né en juillet 2013 de la collaboration entre Brooklyn Bitches et frangi. qui passaient leurs journées à s’échanger leurs découvertes chinées sur Soundcloud. Le concept du blog c’est 1 pépite postée par jour sur Facebook, Soundcloud et récemment Youtube, Spotify qui est ensuite rangée dans une des 5 playlists à lancer selon son mood : just chill, warm you up, party time, world music, douce france. Le collectif comprend aujourd’hui 6 DJs qui sillonnent les clubs et bars parisiens pour faire découvrir leurs pépites : frangi. Brooklyn Bitches,Radar Bazaar, dékalé, Les Ppites et Terence K.

En Afrique du Sud, un villageois a trouvé un diamant d’une valeur de 2,5 millions d’euros. Alors, c’est quoi une pépite musicale ?

F. : Une pépite musicale c’est une track chinée sur Soundcloud ou Youtube avant qu’elle ne soit écoutée sur les grosses plateformes type Spotify et Deezer. C’est souvent un edit ou un remix d’une chanson française, latino ou disco.

En tant que gold digger, quelle est la dernière trouvaille qu’il faut écouter de toute urgence ?

F. : Monika – Secret in the dark (Juan MacLean edit).

Les blogs de musiques abondent aujourd’hui sur le web. A quand BPM dans les kiosques ?

F. : Pourquoi pas? ça pourrait être une sorte de calendrier de l’avant avec une pépite dans chaque case 😉

La rédaction est composée de passionnés de musiques et de DJs talentueux. frangi, c’est ton nom d’artiste. Une explication ?

F. : C’est le prénom de mon grand-père Francesco dans le patois de mon village italien près de Naples.

C’est quoi le style frangi ?

F. : Une selecta hyper éclectique allant du disco à la house en passant par du hip hop old school, des remix de variété françaises et des percus brésiliennes. J’ai fait une quarantaine de mixtapes respectant à chaque fois un thème et où je m’efforce d’avoir des transitions harmonieuses pour sublimer les morceaux.

On t’a vu jouer récemment à la folie Paris. Quel club dans le monde te fait rêver ?

Les meilleures soirées qu’on passe c’est dans les bars/restaurants de nos potes avec tous nos amis. BPM c’est l’expression d’une passion commune pour la musique et avant tout une aventure de copains.

h. : Avec BPM, vous faites un Winter Tour. A quoi faut-il s’attendre ?

F. : Un tour de Paris en musique : Les Piaules (Belleville), le bar Gallia (Pantin), Le Pasdeloup (Oberkampf), Yaya (Saint-Ouen), Les Maquereaux (Hôtel de Ville), Pavillon Puebla (Buttes Chaumont) et à la folie (parc de la Villette).

h. : Lors de leur concert, le groupe PNL s’est retrouvé à chanter sans Auto-Tune. Et toi, c’est quoi ton plus beau souvenir sur scène ?

F. : On mixait pour une course fun le Bubble day sur un podium, Radar Bazaar a harangué la foule puis s’est jeté sur les gens la tête la première telle une rock star : magique !

h. : L’instant promo pour le mot de la fin…

F. : Retrouvez les mixtapes de frangi. ici et toutes les aventures de BPM sur la page Facebook.